▼ Mois
▼ Auteur-s
▼ Programme
▼ Catégorie
 

Phone [carte blanche à bela part.3]

 

Troisième volet de la carte blanche à bela:

 

Phone [carte blanche à bela part 3]

 

La pratique de la musique comme outil

de résilience en milieu hostile;

 

Privé de son ordinateur personnel,

son principal outil de travail (interdit dans

l’enceinte de la base militaire),

bela recourt au système D afin de

continuer à faire de la musique,

pratiquant la contrainte.

Dans la publication précédente

(cl4ss1f13d [carte blanche à bela part 2] ),

c’est en utilisant l’autoradio d’un camion

de ravitaillement de carburant pour les

avions de chasse qu’ille avait enregistré

un mix; ici c’est à l’aide de son

smartphone clandestinement introduit

dans l’enceinte du complexe militaire et

d’application rudimentaires dédiées

à la création musicale qu’ont été

façonnés les morceaux qui composent

cette pièce sonore.

Tels des courts poèmes, ils révèlent une

pratique régulière voir quotidienne,

qui approfondit un peu plus la relation

intime entretenue avec la musique,

qui préserve, protège et soigne, dans

un environnement subi et violent.

 

[english]

 

Third opus of bela’s Carte blanche:

Phone [carte blanche à bela part 3]

Creating music as a tool of resilience

in hostile grounds.

Deprived of personal computer and

principal work tool (forbidden inside the

military base), bela are  compelled to create

with the very less, under constraint.

In the previous post

(cl4ss1f13d [carte blanche à bela part 2] )

they recorded a mixtape

using an aircraft supply truck’s radio.

Since a few months, bela crafted a series of

tracks, with a rudimentary music app on

their secretly kept cellphone.

The following sound piece is compilation of

these short poems, that reveal a very regular

or even daily practice.

It intensifies the intimate relationship

with music, developed in the previous parts

of this carte blanche, and its capacity to

preserve, protect and heal in an endured

and violent environment.