Les Écritures collaboratives sont des bribes de sensibilité de personnes que nous rencontrons. Cousues et liées entre eux, ces fragments deviennent parole commune au sein d'un récit collaboratif enrichi d’une personne à l’autre, d’une temporalité à l’autre. Ce programme est le résultat d'une mise en commun de descriptions, de (...)Les Écritures collaboratives sont des bribes de sensibilité de personnes que nous rencontrons. Cousues et liées entre eux, ces fragments deviennent parole commune au sein d'un récit collaboratif enrichi d’une personne à l’autre, d’une temporalité à l’autre. Ce programme est le résultat d'une mise en commun de descriptions, de ressentis, de réponses donnés par les visiteurs du 116 à un cadre proposé par le QG.
▼ Mois
▼ Auteur-s
 

[Montreuil • France]
Un jour, dans l’espace du Centre d’art Le 116, le QG a chuchoté à l’oreille des visiteurs :
« Quel a été le moment déclencheur, l’étincelle ? »
« Qu’est-ce qui t’inspire ? »
« Qu’est-ce que tu produis dans le monde ? »

L’objectif de ces 3 questions : enquêter le « satori », un mot japonais difficile à traduire, désignant ce moment d’illumination que nous avons tous pu avoir quand, soudainement, un événement, et notamment une expérience esthétique, a provoqué en nous une compréhension de l’ordre de l’éveil spirituel, qui nous enseigne indistinctement quelque chose de très important sur notre soi profond et sur le monde. Les visiteurs ont écrit leurs réponses sur des feuilles blanches, dont voici la compilation.

Collecter et faire entendre ces moments de satori auprès du public du 116 consistait pour le QG à se mettre à l’écoute de la sensibilité intérieure de ce public, de lui donner un lieu d’expression et de mise en commun au sein du centre d’art.

Réalisation: Pour le QG: Anna Recalde Miranda, Claire Fouquet, Romain Di Vozzo.
Merci à Sarina Basta et Marianne Cornil pour l'inspiration.

Une transcription traduite en anglais et en arabe sera très prochainement disponible sur le site