www.instantschavires.com — Les Instants Chavirés sont depuis 1991 un lieu de diffusion pensé comme un laboratoire des musiques improvisées, expérimentales, bruitistes. Son annexe, l’ancienne brasserie Bouchoule, propose un autre regard autour des arts visuels et sonores. Deux lieux pour un même partage d’une certaine création contemporaine.www.instantschavires.com — Les Instants Chavirés sont depuis 1991 un lieu de diffusion pensé comme un laboratoire des musiques improvisées, expérimentales, bruitistes. Son annexe, l’ancienne brasserie Bouchoule, propose un autre regard autour des arts visuels et sonores. Deux lieux pour un même partage d’une certaine création contemporaine.
▼ Mois
▼ Auteur-s
 

[Montreuil • France]

 

Il s’agit de la deuxième des 5 pièces sonores à écouter en visitant l’exposition […] aide à la vision, en strié, sur des sondes lunaires à rétrodiffusion. En grand : en petit. proposée par Marie Cantos, commissaire d’expositions invitée aux Instants Chavirés à Montreuil, jusqu’au 11 juin 2017.

 

Benjamin L.Aman présente pour la première fois cette série composée en 2017 et intitulée Redshift (décalage vers le rouge). Elle est divisée en 5 chapitres : Redshift #1 : L’étang (9’) — Redshift #2 : Le muret (9’30) — Redshift #3 : Le Monoptère (Temple d’absence) (17’) — Redshift #4 : L’arbre agité (13’) — Redshift #5 : Le ciel distant (10’).

 

Chaque pièce est diffusée sur un casque sans fil disponible à l’entrée de l’exposition, qui devient ainsi arpentable de manière visuelle et sonore.

 

Benjamin L. Aman (né en 1981) est artiste et musicien. Il est diplômé de l’Ecole nationale supérieure d’art de Nancy. Il vit et travaille actuellement à Aubervilliers. Il est représenté par les galeries PA | Plateforme de création contemporaine (Paris), L’Atelier-KSR (Berlin) et Kunstraum Michael Barthel (Leipzig).

 

Plus d’informations sur l’exposition :
http://www.instantschavires.com/aide-a-vision-striesur-sondes-lunairesa-retrodiffusion-grand-petit-joan-ayrton-benjamin-l-aman/

Teaser de l’expo : https://vimeo.com/215148393

Benjamin L. Aman, «Redshift #2, Le muret», 2017.
Pièce sonore pour casque nomade.

[Montreuil • France]

 

Il s’agit de la première des 5 pièces sonores à écouter en visitant l’exposition […] aide à la vision, en strié, sur des sondes lunaires à rétrodiffusion. En grand : en petit. proposée par Marie Cantos, commissaire d’expositions invitée aux Instants Chavirés à Montreuil, jusqu’au 11 juin 2017.

 

Benjamin L.Aman présente pour la première fois cette série composée en 2017 et intitulée Redshift (décalage vers le rouge). Elle est divisée en 5 chapitres : Redshift #1 : L’étang (9’) — Redshift #2 : Le muret (9’30) — Redshift #3 : Le Monoptère (Temple d’absence) (17’) — Redshift #4 : L’arbre agité (13’) — Redshift #5 : Le ciel distant (10’).

 

Chaque pièce est diffusée sur un casque sans fil disponible à l’entrée de l’exposition, qui devient ainsi arpentable de manière visuelle et sonore.

 

Benjamin L. Aman (né en 1981) est artiste et musicien. Il est diplômé de l’Ecole nationale supérieure d’art de Nancy. Il vit et travaille actuellement à Aubervilliers. Il est représenté par les galeries PA | Plateforme de création contemporaine (Paris), L’Atelier-KSR (Berlin) et Kunstraum Michael Barthel (Leipzig).

 

Plus d’informations sur l’exposition :
http://www.instantschavires.com/aide-a-vision-striesur-sondes-lunairesa-retrodiffusion-grand-petit-joan-ayrton-benjamin-l-aman/

Teaser de l’expo : https://vimeo.com/215148393

Benjamin L. Aman, «Redshift #1, L'étang», 2017.
Pièce sonore pour casque nomade

Deux soirées de concerts autour de Sophie Agnel

[Montreuil • France]

 

Sans présenter de manière exhaustive l’étendue de sa pratique, ces deux concerts se concentrent sur deux projets biens distincts de la pianiste montreuilloise.
L’un regroupe les deux anglais Steve Noble et John Edwards pour un moment de pure improvisation post free, pourrait-on dire et l’autre, développe un travail plus abstrait autour de l’espace sonore avec Bertrand Gauguet et Andrea Neumann. 

Sophie Agnel n’a pas son égal pour transcender le piano et utiliser toutes ses potentialités. Avec ses deux complices britanniques, John Edwards et Steve Noble, elle revient vers une forme traditionnelle du trio de jazz, terriblement groove et toujours virtuose. Quoique que le terme « classique » est un peu fort quand on connaît son approche moderne du piano, étendu ou préparé, c’est selon, mais toujours de façon étonnante, juste et inspirée. Ici, la combinaison piano-contrebasse-batterie n’obéit à aucune hiérarchie. Chaque instrument dirige, soutient, s’adapte, rééquilibre, s’ajuste au plus près…

http://www.efi.group.shef.ac.uk/musician/mnoble.html

http://www.efi.group.shef.ac.uk/musician/medwards.html

http://sophieagnel.free.fr/

 

Vespre est le projet solo de Romain Scrap, ex membre de Headwar et actuel de La Race et Piscine de Gravats. Pas de guitare saturée et encore moins de chant hurlé ici, Vespre prend la tangente du 100% acoustique. La musique se construit autour d’une série de métronomes désynchronisés, certains se heurtent, d’autres percutent des bols. L’instrumentarium comprend aussi une mini vielle et un harmonium avec lesquels Vespre crée une cadence organique et répétitive. Une musique décharnée et en totale autonomie.

http://vespre.bandcamp.com/

 

SEC_ est le nom d’artiste de Mimmo Napolitano (1985), jeune compositeur italien installé à Naples.

Sa recherche sonore se situe entre la musique concrète et le traitement numérique. Ses compositions s’élaborent à partir de sources sonores hétérogènes (synthétiseurs analogiques, échantillons, ondes radio..), sources traitées en direct par le biais de bandes et logiciels informatiques. 
Très actif, il est présent sur les nouvelles scènes de musiques expérimentales et a déjà collaboré avec entre autres, Jérôme Noetinger, Dave Phillips, Andy Guhl, Olivier Di Placido, Valerio Tricoli…
 

Enregistré aux Instants Chavirés les 17 et 18 février 2016.
Sophie Agnel, piano
Andrea Neumann, cadre de piano & électroniques
Bertrand Gauguet, saxophones alto et soprano
Steve Noble, batterie
John Edwards, contrebasse
Sec_
Vespre

Les Instants Chavirés / Carte de visite sonore

[Montreuil • France]
Première structure associative à ouvrir une salle de concert de Seine-Saint-Denis, Les Instants Chavirés travaillent autour des musiques dites « expérimentales » et des arts visuels. À noter au bilan (provisoire) de leurs 25 ans d’activités : un cheminement artistique, des compagnonnages, des rencontres qui se font comme ça, des choses qui se sont construites, des évolutions sur le long terme, des employés polyvalents, des ateliers pédagogiques qui ouvrent des portes et permettent de faire comprendre ce qui se passe derrière des murs, du vin naturel et de la bière d’abbaye, de la poésie sonore, du rock’n’roll noise, de la musique contemporaine, de la culture qui se fait, « beaucoup de différentes choses ». Moralité : l’improvisation, ça s’organise et, parfois, même le spectacle sonne vrai !

Réalisation : Violaine Lochu
Avec les voix de : Charles Pennequin (artiste), Marianne Le Petit (responsable de l’intendance), Régis Darthez (responsable du bar), Jean-François Pichard (responsable de la programmation / communication musique), Jean-Luc Guionnet (artiste), Thierry Schaeffer (directeur), Nina Garcia (responsable de la médiation culturelle), les élèves de l’école Daniel Renoult, Guillaume Constantin (responsable des arts visuels / commissaire invité), ainsi que des extraits du concert de Charles Pennequin et Jean-François Pauvros du 5 juin 2015, du concert de Jean-Luc Guionnet et de Seijiro Murayama, et de la soirée performance « Le souci du père de famille, chapitre 1 » du 11 juin 2015, programmée lors de l’exposition Odradek