▼ Mois
▼ Auteur-s
 

[Les Lilas • France]

 

Au cœur de l’été, Khiasma perdait l’un de ses plus précieux alliés, une voix chaleureuse mais sans concession, une pensée joyeuse et sauvage. Jean-Paul Curnier a cessé de penser dans la lisière et de tirer des flèches en plein cœur.
Lors de sa résidence d’écriture à Khiasma en 2014 où il s’amusait à voyager aux origines diverses de la démocratie, saluant l’organisation anarchiste des pirates et la sauvagerie américaine, renvoyant au passage les Grecs à leurs contradictions, il avait éclairé des sentiers rarement débattus. Tout cela en musique, comme il se doit.

Impossible de penser lui rendre hommage aujourd’hui sans une belle table agrémentée de rhum et d’une humeur de fête. Durant cette soirée, des voix amies traversaient des textes, histoires, aventures et musiques qu’il a peuplés de sa présence si particulière.  Parmi elles : Christophe Fiat, Gaëlle Obiégly, Alphonse Clarou, Marine Baudrillard, Laurent Malone, Alexis Forestier, Olivier Marboeuf, Jean-Pierre Ostende…

Enregistré à l'Espace Khiasma le 6 octobre 2017.
Mixage : Esther Poryles.

[Montreuil • France]

 

Le Monde à 360° – Syntaxe

Un texte de Stéphanie Vivier, lu par celle-ci.

 

Le travail de Stéphanie Vivier (1988) emprunte autant à l’art contemporain qu’aux sciences du langage, à la poésie sonore et contemporaine. Il s’articule autour des notions de langage, plus précisément de polysémie, de malentendu, et des ruptures et ouvertures qu’ils engendrent dans le dialogue. Titulaire d’un Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (École Supérieure d’Art de Bretagne – Site de Rennes) et d’une licence en Sciences du Langage (Université Rennes 2), elle poursuit actuellement sa formation en Master de création littéraire à l’Université Paris 8. 

http://stephanievivier.org/

 

Enregistrement réalisé le 27 mai aux Instants chavirés dans le cadre de l’exposition de Joan Ayrton & Benjamin L. Aman, […] Aide à la vision, en strié sur des sondes lunaires à rétrodiffusion. En grand : en petit. Une proposition de Marie Cantos.

 

Cette lecture était précédée de La Surface, un essai de voix — pièce test #3 (Lecture spatialisée d’un texte inédit d’Henri Lefebvre, par le poète lui-même avec la participation de l’artiste Stéphanie Vivier) en écoute ici.

Lecture enregistrée le 27 mai 2017 aux Instants chavirés dans le cadre de l’exposition de Joan Ayrton & Benjamin L. Aman, «[…] Aide à la vision, en strié sur des sondes lunaires à rétrodiffusion. En grand : en petit». Une proposition de Marie Cantos sur une invitation de Guillaume Constantin.

[Montreuil • France]

 

La Surface, un essai de voix — pièce test #3

Lecture spatialisée d’un texte inédit d’Henri Lefebvre, par le poète lui-même avec la participation de l’artiste Stéphanie Vivier.

 

Enregistrement réalisé le 27 mai aux Instants chavirés dans le cadre de l’exposition de Joan Ayrton & Benjamin L. Aman, […] Aide à la vision, en strié sur des sondes lunaires à rétrodiffusion. En grand : en petit. Une proposition de Marie Cantos.

 

Henri Lefebvre (1959) est auteur de poésie ainsi que d’oeuvres en prose (fictions, notes, essais). Il a publié dans les revues L’Oeil-de-boeuf, Laps, Po&sie, If, Hypercourt, Myopies, Critique. Il a créé et dirige Les Cahiers de la Seine, maison d’édition consacrée à la poésie contemporaine. Ont paru chez Manuella éditions Les Unités perdues (2011), liste d’œuvres inachevées, disparues, oubliées, détruites ou parfois même jamais réalisées comme un inventaire des manques quasi incantatoire, ainsi que Les Restes, prototype (2013), tableau récapitulatif des suppressions qu’il a effectuées lors de la correction d’oeuvres en cours d’écriture, entre le mois d’août 2001 et le mois d’août 2010. Il travaille actuellement sur de nouveaux livres dont il livrera ici quelques pistes.

http://www.manuella-editions.fr/auteur/lefebvre-henri.html

 

Le travail de Stéphanie Vivier (1988) emprunte autant à l’art contemporain qu’aux sciences du langage, à la poésie sonore et contemporaine. Il s’articule autour des notions de langage, plus précisément de polysémie, de malentendu, et des ruptures et ouvertures qu’ils engendrent dans le dialogue. Titulaire d’un Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (École Supérieure d’Art de Bretagne – Site de Rennes) et d’une licence en Sciences du Langage (Université Rennes 2), elle poursuit actuellement sa formation en Master de création littéraire à l’Université Paris 8. 

http://stephanievivier.org/

 

Cette lecture fut suivie de : Le Monde à 360° – Syntaxede et par l’artiste Stéphanie Vivier — en écoute sur la r22.

Lecture enregistrée le 27 mai 2017 aux Instants chavirés dans le cadre de l’exposition de Joan Ayrton & Benjamin L. Aman, «[…] Aide à la vision, en strié sur des sondes lunaires à rétrodiffusion. En grand : en petit». Une proposition de Marie Cantos sur une invitation de Guillaume Constantin.