Diplômé de l'Ecole Normale de Tunis, Tahar Chikhaoui est né le 17 juillet 1954 en Tunisie. Maître-assistant à la faculté des Arts, des lettres et des sciences humaines de la Manouba, il y enseigne aussi la littérature française et le cinéma (analyse de film et histoire du cinéma). Sur cette lancée, il forme également les étudiants (...)Diplômé de l'Ecole Normale de Tunis, Tahar Chikhaoui est né le 17 juillet 1954 en Tunisie. Maître-assistant à la faculté des Arts, des lettres et des sciences humaines de la Manouba, il y enseigne aussi la littérature française et le cinéma (analyse de film et histoire du cinéma). Sur cette lancée, il forme également les étudiants d'une école privée, l’EDAC (l’Ecole des Arts et du cinéma). Tahar Chikhaoui est fondateur et animateur d'une revue de cinéma Cinécrits qui paraît à Tunis, et membre de l'Association Tunisienne de la Promotion de la Critique Cinématographique (ATPCC).
▼ Mois
▼ Auteur-s
▼ Programme
 

[Paris • France]
Lors de cette table ronde, les invités se sont interrogés sur le statut des différentes images réalisées, notamment au cours des Printemps Arabes, sur les expérimentations visuelles et l’utilisation des nouveaux médias comme un façon de (re)penser les cinémas arabes. La plateforme multimédia syrienne « The Creative Memory », ayant pour mission de recenser les créations artistiques nées au cours de la révolution syrienne depuis mai 2013, était présentée pour la première fois en France.

 

Intervenants
Marie Hanna, chef de projet Creative Memory
Ahmad Ghossein, réalisateur
Ali Essafi, réalisateur
Katia Kameli, artiste
Tahar Chikhaoui, critique de cinéma

 

Modératrice
Agnès Devictor, maître de conférences à l’Université de Paris 1

 

En partenariat avec Documentaire sur Grand Écran

Réalisé par Belleville en vues aux Ateliers Varan (Paris 20ème) dans le cadre [Festival des Nouveaux Cinémas Documentaires#4 / 14 > 23 nov.2014 / Paris – Les Lilas – Phnom Penh]
Mixage : Sébastien Zaegel