Après des études de lettres et une formation théâtrale, Maïder Fortuné intégra le Fresnoy pour y développer sa recherche autour des différents régimes de temporalité propres aux images. Envisageant ses principaux médiums — la vidéo et la photographie — dans la spécificité de leurs techniques d’enregistrement et de leurs modes (...)Après des études de lettres et une formation théâtrale, Maïder Fortuné intégra le Fresnoy pour y développer sa recherche autour des différents régimes de temporalité propres aux images. Envisageant ses principaux médiums — la vidéo et la photographie — dans la spécificité de leurs techniques d’enregistrement et de leurs modes de diffusion, elle engage des processus jouant ainsi sur la vitesse, la durée, le cadrage, la répétition et le reflet, afin de produire des visions nouvelles : « Entre-images » fugitives, que la vitesse de défilement, habituellement, recouvre et efface, images fantômes projetant sur la rétine leurs ombres persistantes.
▼ Mois
▼ Auteur-s
▼ Programme
 

[Les Lilas • France]
Dans la baie de Rio, rôde le fantôme d’un crocodile.
On dit qu’il vient du Nordeste.
Qu’il a été dévoré par un requin après avoir rencontré le président Vargas.
On dit que c’est à cause d’un film tourné par un américain.
On dit aussi que les requins ne mangent pas les crocodiles.
Et qu’Orson Welles n’a rien à faire là-dedans.

 

dans le cadre d’une résidence au Musée d’Art Contemporain de Niteroi, avec le collectif Suspended Spaces.