▼ Mois
▼ Auteur-s
▼ Programme
▼ Catégorie
 

[Les Lilas • France]

 

Après son Lundi de Phantom en novembre 2017 où il présentait Aurora, son prochain film en cours d’écriture, nous avons eu le plaisir d’accueillir de nouveau de João Vieira Torres pour une carte blanche où il traversait ses productions photographiques et cinématographiques de ces dernières années dans le cadre de la clôture de son post-diplôme à l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image. Ce programme où l’artiste questionnait et se jouait des crises de l’identité contemporaine se composait de deux films présentés le jeudi 18 janvier au MK2 Beaubourg dans le cadre des Séances Phantom, d’une exposition photographique, de projections et d’une performance à l’Espace Khiasma le vendredi 19 janvier.

Enregistré à l'espace Khiasma le 19 janvier 2018. Mixé par Esther Porylès.

O verbo feito carne / Le verbe fait chair (Poème)

[Les Lilas • France]

 

Après son Lundi de Phantom en novembre 2017 où il présentait Aurora, son prochain film en cours d’écriture, nous avons eu le plaisir d’accueillir de nouveau de João Vieira Torres pour une carte blanche où il traversait ses productions photographiques et cinématographiques de ces dernières années dans le cadre de la clôture de son post-diplôme à l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image. Ce programme où l’artiste questionnait et se jouait des crises de l’identité contemporaine se composait de deux films présentés le jeudi 18 janvier au MK2 Beaubourg dans le cadre des Séances Phantom, d’une exposition photographique, de projections et d’une performance à l’Espace Khiasma le vendredi 19 janvier.

 

Pour clôturer sa présentation, João s’est connecté sur un site de rencontre aléatoire afin de trouver un interlocuteur à qui lire son poème autour de l’amour et de la gale. 

Enregistré à l'espace Khiasma le 19 janvier 2018. Mixé par Esther Porylès.

[Les Lilas • France]

 

Pour le 30ème Lundi de Phantom, João Vieira Torres nous emmène sur les traces d’Aurora, sa grand-mère disparue, sage-femme et guérisseuse pendant plus de quarante ans dans le Sertão profond du Nordeste brésilien.

 

Hanté par des apparitions et des voix, son personnage, devenu lui-même un fantôme après son exil en Europe, décide de revenir dans cette région désertique où l’évangélisme gagne du terrain. Lors de ce parcours initiatique où il ne sait ce qu’il cherche, il fera de nombreuses rencontres et chacun souhaitera lui transmettre des histoires, souvent tragiques, de femmes disparues. Il devra transporter malgré lui ce terrible héritage jusqu’à une destination mystérieuse.

 

La figure d’Aurora planait déjà sur le précédent film de João Vieira Torres, Les enfants fantômes. Il poursuit avec Aurora une écriture qui glisse du documentaire à la fiction.

 

João Vieira Torres est né à Recife, Brésil, en 1981. Il vit et travaille depuis 2002 à Paris. Sa pratique inclut la photographie, le cinéma, l’art vidéo et la performance et s’intéresse à la difficulté à de trouver un ancrage, qu’il soit territorial, identitaire ou corporel.

Lundi de Phantom n°30 : João Vieira Torres (Lecture)

[Les Lilas • France]

 

Pour le 30ème Lundi de Phantom, João Vieira Torres nous emmène sur les traces d’Aurora, sa grand-mère disparue, sage-femme et guérisseuse pendant plus de quarante ans dans le Sertão profond du Nordeste brésilien.

 

En première partie de soirée, João Vieira Torres a lit un texte en présence de ses rushs. Le voici.

 

Hanté par des apparitions et des voix, son personnage, devenu lui-même un fantôme après son exil en Europe, décide de revenir dans cette région désertique où l’évangélisme gagne du terrain. Lors de ce parcours initiatique où il ne sait ce qu’il cherche, il fera de nombreuses rencontres et chacun souhaitera lui transmettre des histoires, souvent tragiques, de femmes disparues. Il devra transporter malgré lui ce terrible héritage jusqu’à une destination mystérieuse.

 

La figure d’Aurora planait déjà sur le précédent film de João Vieira Torres, Les enfants fantômes. Il poursuit avec Aurora une écriture qui glisse du documentaire à la fiction.

 

João Vieira Torres est né à Recife, Brésil, en 1981. Il vit et travaille depuis 2002 à Paris. Sa pratique inclut la photographie, le cinéma, l’art vidéo et la performance et s’intéresse à la difficulté à de trouver un ancrage, qu’il soit territorial, identitaire ou corporel.