▼ Mois
▼ Auteur-s
 

[Pierrefitte-sur-Seine • France]
« On se souvient des vers de Baudelaire : « Je brûle de peindre celle qui m’est apparue si rarement et qui a fui si vite, comme une belle chose regrettable derrière le voyageur emporté dans la nuit. Comme il y a longtemps déjà qu’elle a disparu »… Dans cette conférence (avec projections d’images), je proposerai quelques éléments d’une réflexion en cours sur la question des soulèvements : pourquoi, mais aussi depuis quoi, se soulève-t-on contre un certain état du temps présent ? À la question du « pourquoi » répond celle du désir, bien sûr. Alors on « brûle » de désir, on « brûle » de former l’image de son désir (ce qu’Ernst Bloch appelait le Principe Espérance) en vue de le réaliser dans la pratique. À la question du « depuis quoi » répond celle de la mémoire. Mais comment penser le fait que l’on puisse « brûler » (désirer) de mémoire ? » (Georges Didi-Huberman)

 

dans le cadre de la résidence de Frank Smith à l’Espace Khiasma et aux Archives nationales, un dispositif initié par le département de la Seine-Saint-Denis

Enregistré aux Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine) le mardi 2 juin 2015

La mort d’un théâtre, épisode 2 : Jour J – 89

[Le Blanc-Mesnil • France]
Commentaires d’une toute jeune spectatrice, à propos de Métamorf’Ose, un spectacle de la compagnie du Loup-Ange, proposé à partir de 6 mois.

 

Pour en savoir plus :

https://leforumhlm.wordpress.com

+

Facebook Forum hors les murs 

 

Vous avez des commentaires, des questions, vous êtes intéressés par les activités du Forum Hors les murs, n’hésitez pas à nous contacter : leforumhlm@gmail.com

 

Pour en savoir plus sur la compagnie du Loup-ange: www.loup-ange.fr/

Réalisée par Marie Guéret
Avec les voix de Louise, Isabelle Juncker et Béatrice Dézert.

[Les Lilas • France]
Le festival Hors limites s’associe à l’Espace Khiasma et aux Archives nationales pour accueillir l’une des cartes blanches ponctuant la résidence d’écriture de Frank Smith. Marqué, comme beaucoup d’autres, par la parution d’Un ABC de la barbarie de Jacques-Henri Michot, celui-ci a donc convié son auteur à en proposer une lecture, à l’occasion de la réédition de l’ouvrage aux éditions Al Dante. Cartographie des lieux communs émaillant le langage journalistique, miscellanées rassemblant les paroles de ceux qui, artistes et écrivains, rechargent au contraire la langue en capacités à dire le monde, récit d’une écriture et des tribulations d’un manuscrit s’inscrivant dans la grande tradition romanesque du Quichotte ; la richesse et la portée critique de ce texte en ont fait outil essentiel pour qui veut résister à l’impact propagandiste des médias sur notre façon de nous formuler le réel. En écho manifeste avec cette idée d’une « langue démocratique » développée par Frank Smith dans Chœurs politiques, poème dramatique pour voix, l’échange qui suit s’annonce donc nourris d’aperçus passionnants sur le « bon usage » (politique) de la faculté de parole !

dans le cadre de la résidence de Frank Smith à l’Espace Khiasma et aux Archives nationales, un dispositif initié par le département de la Seine-Saint-Denis

Enregistré à l'Espace Khiasma le jeudi 9 avril 2015, dans le cadre du festival Hors limites

La mort d’un théâtre, épisode 1 : Jour J – 96

[Le Blanc-Mesnil • France]

Nous sommes des professionnels, nous sommes des salariés, et nous méritons le respect.
Dernière présentation de saison du Forum du Blanc-Mesnil.

Avec les voix de Xavier Croci, directeur du Forum, Alain Brunel, président de l’association, Eric Joly, délégué du personnel, Nelly Boullenger, spectatrice, Estelle Ducruit, chargée des relations avec le public.

« Le 31 décembre 2014, le Forum du Blanc-Mesnil a fermé suite à une décision de la nouvelle municipalité. J’y travaillais depuis douze ans. 
Ce journal sonore raconte les dernières semaines de ce théâtre : débats publics, réunions, discussions entre collègues, ateliers, témoignages de spectateurs… Il démarre le 27 septembre 2014 et se termine le 20 décembre, jour du départ. La diffusion durera plusieurs mois, à raison d’un épisode par semaine.
Il s’agit d’un projet intime et politique qui décrit de l’intérieur l’inquiétude et les souffrances des salariés, la fragilisation des artistes et le désarroi des spectateurs. 
Il s’agit d’une histoire triste. La fin est donnée par le titre. 
Mais ce récit donne aussi à entendre les solidarités, les liens et les convictions qui se sont renforcés au fil des semaines. Nous avons aussi partagé de très belles choses au milieu de cette tempête. Ce que nous avons vécu ensemble avait du sens et nous avons continué à travailler jusqu’au dernier jour. 
Il s’agit d’une alerte, car au-delà de la petite histoire, cet exemple révèle la fragilité de la culture publique en temps de crise. Quelles réactions peuvent s’imaginer, individuellement et collectivement ? 
Je n’ai pas de réponse, mais j’ai récolté des témoignages que je souhaite vous faire entendre. Ils racontent l’importance de l’art et des lieux de culture dans nos vies. 
Ils racontent que le Forum est mort mais que nous sommes toujours vivants. » Marie Guéret, mai 2015

 

Pour en savoir plus :

https://leforumhlm.wordpress.com

+

Facebook Forum hors les murs 

 

Vous avez des commentaires, des questions, vous êtes intéressés par les activités du Forum Hors les murs, n’hésitez pas à nous contacter : leforumhlm@gmail.com

 

[Les Lilas • France]
Il s’agira de déployer à Khiasma l’enquête existentialo-scientifique qu’Alice Rivières mène depuis cinq ans : comment faire d’une tragédie annoncée (la maladie de Huntington qu’elle porte dans ses gènes) autre chose qu’une malédiction ? Alice Rivières raconte la genèse de son chantier d’écriture actuel, Mutando (« en mutant » en latin), un roman qui explore sa condition de mutante et, à travers elle, ses devenirs possibles.

 

dans le cadre de la résidence d’écrivain d’Alice Rivières à l’Espace Khiasma, un programme conduit par le service livre de la Région Île-de-France

Enregistré à l'Espace Khiasma le lundi 22 juin 2015, dans le cadre de MUTANDO, résidence d’Alice Rivières et du collectif Dingdingdong
Mixage : Benoit Baudinat
Une transcription traduite en arabe sera très prochainement disponible sur le site